Auteures : MARIE-MAGDELAINE Cécile (Diététicienne) • Equipe Offre Prévention de la Mutualité Française

Le consommateur doit veiller à manipuler convenablement les denrées alimentaires et doit respecter un certain nombre de règles dès l’achat afin d’éviter les contaminations et les risques sanitaires.

Il doit également être attentif aux dates limites de consommation, veiller au bon aspect général du produit qu’il achète et de son emballage, principalement lorsqu’il s’agit de boites de conserve et d’emballage sous vide d’air.

 

La chaîne du froid des aliments ne doit jamais être rompue. Pour ce faire, le consommateur peut utiliser des sacs isothermes pour ramener ses achats à la maison, stocker correctement ses produits en fonction de la température à laquelle chacun doit être conservé…

Il doit respecter scrupuleusement des règles d’hygiène strictes afin que manger reste un plaisir et ne soit pas gâché par le risque de tomber malade.

Que sont les dates limites de consommation pour la conservation des aliments ?

La Date Limite de Consommation (DLC) est la date jusqu’à laquelle l’aliment peut être consommé en toute sécurité. La Date de Durabilité Minimale (DDM) est la date jusqu’à laquelle le produit conserve toutes ses qualités organoleptiques et nutritionnelles.

La DLC est mentionnée sur l’emballage du produit sous la forme « A consommer jusqu’au… ». Cette mention est suivie de l’indication du jour et du mois et éventuellement de l’année. Elle concerne uniquement les denrées périssables, présentant un danger pour la santé au-delà de cette date. Sont concernés uniquement les produits frais : viandes, poissons, charcuteries, produits laitiers, plats tout prêt réfrigérés…

La Date de Durabilité Minimale (DDM) est la date jusqu’à laquelle le produit conserve toutes ses qualités organoleptiques (faisant appel aux sens humains : toucher, goût, odorat) et nutritionnelles. L’aliment peut néanmoins être consommé sans danger après la DDM mais il ne sera pas aussi agréable à consommer. Il peut avoir changé de texture, de couleur, être plus fade, avoir moins d’arômes, perdre des vitamines…

La DDM est mentionnée sur l’emballage du produit sous la forme :

"A consommer de préférence avant le…"

– « A consommer de préférence avant le… » : mention suivie d’une date « JOUR + MOIS » pour les produits d’une durabilité inférieure à 3 mois,

"A consommer avant fin… "

– « A consommer avant fin… » : mention suivie par « MOIS + ANNEE » pour les produits d’une durabilité comprise entre 3 et 18 mois,

"A consommer de préférence avant fin…"

– « A consommer de préférence avant fin… » : mention suivie par « ANNEE » pour les produits d’une durabilité supérieure à 18 mois.

La DDM figure sur les produits à conserver à température ambiante comme les boissons, les produits d’épicerie, les biscuits, les conserves… Seuls les produits munis d’une Date Limite de Consommation doivent être retirés de la vente et ne pas être consommés dès lors que la date indiquée est atteinte.

Quelles précautions prendre lors de l’achat et du transport des aliments ?

Il faut respecter un certain nombre de règles lors de l’achat de produits alimentaires : vérifier systématiquement les Dates Limites de Consommation, s’assurer du bon aspect général du produit et de son emballage et ne pas rompre la chaîne du froid. Afin de limiter les risques sanitaires, un certain nombre de règles doivent être respectées lors de l’achat de produits alimentaires :

Mettre les produits réfrigérés et surgelés en dernier dans le chariot pour limiter les risques de rupture de la chaîne du froid pendant le temps consacré aux courses.

Ces produits doivent être rangés en priorité dès le retour à la maison. On range d’abord les produits qui vont au congélateur, puis au réfrigérateur et enfin, on termine par les conserves, épicerie sèche, boissons…

Pour le transport, placer les aliments qui nécessitent une réfrigération dans des sacs isothermes afin de ne pas rompre la chaîne du froid.

Mettre si possible une source de froid dans ces sacs (accumulateur, bouteille d’eau congelée), ce qui permet de maintenir plus facilement et plus longtemps les produits dans de bonnes conditions.

Pendant l’été, privilégier le matin de bonne heure pour faire les courses.

Dans la journée, les véhicules emmagasinent la chaleur et ce n’est pas sans conséquence pour les achats réfrigérés et surgelés. Ceci est bien entendu à adapter en fonction de l’organisation personnelle.

Quels sont les aliments à stocker à température ambiante pour une bonne conservation ?

Les « produits secs », les conserves, certains fruits et légumes se conservent à température ambiante. On garde à température ambiante tous les produits secs tels que :

Les céréales et leurs dérivés : pâtes, riz, biscottes, farine…
Les légumes secs : lentilles, haricots secs…
Les conserves
Le sucre en poudre…

Certains aliments risquent de perdre en qualité s’ils sont réfrigérés car le froid ralentit la maturation et altère le goût. C’est notamment le cas des fruits exotiques, des tomates, de certains légumes comme les concombres, les courgettes, les haricots verts…. De manière générale, les fruits et légumes que l’on veut faire murir doivent être conservés à température ambiante.